Le bilan positif de l’aide à la mobilité bancaire selon la FBF

Contredisant l’évaluation mitigée de l’ACP (l’Autorité de Contrôle Prudentiel) sur le service d’aide à la mobilité bancaire, la FBF (Fédération Bancaire Française) souligne les grandes avancées accomplies depuis le 1er novembre 2009 rendant ce service disponible dans la plupart des établissements.

La FBF conteste les conclusions du rapport de l’ACP alors que dans ses pages, on peut lire que :

– 98% des clients des banques ont accès à un service d’aide à la mobilité ;

– 99% des clients des banques bénéficient gratuitement du guide de la mobilité fourni par leur agence.

Depuis leur engagement en 2009 à diligenter au nom du client et selon ses souhaits, les redirections des prélèvements et virements programmés sur son compte, les banques ont réussi en moins de deux ans à concrétiser ce service d’aide à la mobilité. L’étude de l’ACP passe sous silence la qualité du service apporté, alors que les banques françaises sont les  premières à le proposer en Europe.

La FBF éclaire les efforts réalisés en matière de mobilité bancaire

Tout en rappelant que la clôture des comptes de dépôts et comptes sur livret (LDD, LEP, livret A..) est gratuite depuis le 1er janvier 2005, la FBF défend le bilan des banques sur la mise en œuvre du service d’aide à la mobilité bancaire.

-Dans leur ensemble les banques ont respecté leur engagement pris en 2009 et proposent toutes à leur client un service d’aide à la mobilité bancaire ;

-Les principales banques françaises sont allées au-delà de leurs engagements en proposant gratuitement ce service à leur client. La gratuité porte à la fois sur les opérations de redirection et sur de nombreux services annexes, comme la remise du récapitulatif des opérations récurrentes sur le compte dans les 5 jours ouvrés ;

-Les clients accèdent gratuitement à toutes les informations nécessaires pour encadrer leurs démarches. Notamment, Le Guide de la Mobilité et le descriptif du service sont disponibles sur les sites de la FBF et des banques ainsi qu’en agence ;

-Les chargés de clientèle sont formés à ce nouveau dispositif ;

-En 2010, les campagnes de communication dans les médias se sont succédé pour valoriser l’existence de ce service d’aide à la mobilité. Les banques ne perdent pas de vue que favoriser la mobilité est devenu un élément de satisfaction, d’autant que se généralise la multi bancarisation des clients. Selon la  » Global Consumer Banking Survey  » 2011, publiée par Ernst & Young, 50% des clients français possèdent déjà deux comptes bancaires ou plus.

Quelques points d’amélioration en vue

La FBF ne néglige pas pour autant les remarques formulées par l’ACP pour améliorer le service apporté à la mobilité bancaire. Il s’agit essentiellement d’apporter des perfectionnements, non de combler des lacunes qui auraient été de nature à faire obstacle à la mobilité.

Les quatre aspects fonctionnels qui ont été retenus sont:

-La demande de fournir un récapitulatif des opérations récurrentes étendu sur les 13 derniers mois ;
-La demande d’approfondir l’information en précisant que le centre de relations client et le médiateur de la banque sont compétents pour être saisi d’un différend ou d’une anomalie ;
-Le besoin de prévoir que le client souhaitera éventuellement que ce soit sa nouvelle banque qui devienne l’interlocuteur de référence. C’est elle qui demandera l’annulation des ordres de virements permanents ou le récapitulatif des opérations récurrentes ;
-La demande que le contrôle interne intègre mieux le dispositif d’aide à la mobilité.

D'autres news sur cette banque en ligne:


Les bonnes résolutions des banques pour 2011

Répondant aux nombreuses critiques formulées par les associations de consommateurs et d’usagers des banques, les gouvernements successifs ont, (Lire la suite…)

L’UFC critique le manque de visibilité des tarifs bancaires

Suite aux études effectuées sur les services et les tarifs de 14 banques, l’UFC dénonce principalement l’illisibilité des (Lire la suite…)